Prendre soin de soi !

Lorsqu’il s’agit de personnes que nous aimons, nous sommes toujours prêt(e)s à nous lever avec entrain, à nous dépasser, à nous surpasser, à passer à l’action pour les aider. Nous trouvons cette façon de faire « héroïque » et notre implication est totale et immédiate, comme s’il y avait urgence à aider cet autre, si précieux. C’est ainsi qu’après une journée de travail exténuante, qui aurait dû vous envoyer directement vous coucher, vous prenez le temps de vous occuper de vos enfants, de jouer avec eux car vous le savez… cela leur fera du bien…et à vous aussi. Pour eux, vous trouver l’énergie !

Cela fait partie de nos vies et de nos modes de fonctionnement. Nous avons cette capacité extraordinaire de nous dévouer aux autres et à répondre à leurs sollicitations.

Avons-nous la même fougue, la même passion, la même volonté quand il s’agit de prendre soin de nous ? Pas toujours… ! Alors, pourquoi mollissons-nous quand il s’agit de nous ? Puisque nous le faisons pour quelqu’un que nous aimons et que nous souhaitons protéger pourquoi avoir des freins pour soi ? Creusons la question !

Est-ce de l’Egoïsme ?

Dans notre société moderne, prendre soin de soi passe au mieux pour une idée désuète ou oubliée… au pire pour de l’égoïsme…. « Vous comprenez ma petite Dame…, passer du temps pour soi… c’est ne penser qu’à son petit nombril ».

Or, cela n’a rien à voir. Prendre soin de soi, de son énergie et de son équilibre, permet de continuer à avancer. C’était utile hier, ça l’est aujourd’hui et ça le sera demain.

Egoïste serait de prendre soin uniquement de soi, or on peut prendre soin de soi et des autres ! Ce n’est pas antinomique, je dirai même bien au contraire.

Serait-ce de la paresse ?

Prendre soin de soi… nécessite d’y consacrer un temps spécifique. Et le temps que vous allez passer à établir l’harmonie en vous, sera profitable pour vous et pour les autres. C’est donc un temps constructif et productif qui aura des incidences positives sur vous et sur la totalité de votre entourage. Donc « bye-bye paresse ». En réalité la paresse serait justement de ne pas s’occuper de vous et d’attendre que les problèmes se règlent seuls. Ce qui est très rarement le cas !

Quand vous vous occupez de vous, il n’est pas question de « ne pas faire », de ne « rien faire » ou de « remettre à demain ». C’est tout à fait l’inverse. Vous passez à l’action.

Prendre soin de soi, c’est résoudre l’équation dans le bon sens, à son origine, pour retrouver votre stabilité, votre énergie sur lesquelles vous allez pouvoir construire vos relations, vos interactions, votre vie.

Je vis… j’existe !

Dans nos vies modernes nous avançons dès la première lueur du jour. A peine le temps de se restaurer et nous courrons déjà vers de nouvelles situations, nous poussons la machine à fond, provoquant notre destinée, la bousculant, oubliant nos perceptions corporelles et mentalisant notre monde… Chaque seconde est comptée, éprouvée, comprimée, écrasée, vidée. C’est un combat, et il faut le gagner.

Vous êtes-vous demandés pourquoi ? Pourquoi avons-nous besoin de courir, ainsi ? Vers quoi nous précipitons-nous, chaque jour ?


D’autant que pour courir ainsi, une sorte de Marathon par jour, il faut un corps d’athlète ! Corps d’athlète que sédentarité n’est pas prête à nous accorder sans efforts. Alors, après le matin rapide, le déjeuner jeté au fond de la gorge, les transports comprimés, les échanges survoltés et les tensions grandissantes … il faudrait ajouter des moments pour marcher, bouger, bref faire quelque chose de ce corps pour éviter qu’il ne tombe en panne. Quand la question ou la nécessité arrivent… c’est bien souvent que le corps a commencé à dire stop !

Avons-nous compris le problème dans sa globalité ou sommes-nous en train de nous focaliser sur un seul des symptômes ? Car si le corps va mal c’est souvent que le problème est déjà plus profond que ce que nous voyons en surface !

Je m’aime !

La question première revient donc… Pourquoi est-on si volontaire pour prendre soin des autres et moins de soi ?

Sans doute cette culpabilité qui veut que cela soit pris pour de l’égoïsme ou de la paresse. Et sous cette couverture de culpabilité n’y a-t-il pas un sujet plus profond ?


Posez-vous la question sous un autre angle… « Avec qui vais-je passer toute ma vie du premier au dernier jour ? »

La réponse est évidemment « vous ».  

Et c’est bien à vous de prendre soin de vous en premier lieu, car vous êtes la première personne à aimer et à protéger … personne d’autre ne le fera aussi bien que vous ! Vous vous connaissez mieux que quiquonque et vous seul(e) savez comment prendre soin de vous. Et si vous ne le savez plus, il est temps de se poser la question et de trouver des réponses.

De votre forme, de votre énergie, de votre équilibre dépendra votre vie et toutes les relations que vous tisserez ou dénouerez autour de vous. C’est vous, qui décidez !

Réussissez-vous à dire « je m’aime » sans rire ou buter sur le mot ? Si c’est difficile, c’est qu’il y a des points de votre vie à éclaircir, à comprendre, à alléger. Pour la méthode à mettre en place, c’est à vous de choisir comment vous souhaitez avancer. Sachez juste, une réalité… à tous âges et dans toutes situations vous pouvez alléger les souvenirs, les blessures et les poids qui vous freinent. À tous moments et dans toutes situations vous pouvez atteindre les objectifs de votre vie. C’est accessible à tous !

Quand commencez-vous à prendre soin de vous ?

Revenez sur la question et demandez-vous juste quand commencez-vous à prendre soin de vous ?

Ce peut être une ou deux minutes par jour pour commencer et ce temps consacré induira peut-être des changements conséquents. A vous de choisir de vous consacrer du temps, de l’attention, de l’amour. Pensez-y …une minute par jour pour moi, qu’est-ce ? Comment choisissez-vous de l’utiliser, ce temps ? Qu’est-ce que vous prévoyez pour vous ? Arrivez-vous  à réserver ce temps pour vous? Pouvez-vous faire une relaxation, une méditation, …. Juste une minute… pour moi…pour commencer ?

Au départ, vous serez peut-être déstabilisé(e). Soyez persévérant(e). Assez vite vous y prendrez goût et vous verrez très rapidement le changement que cela engendrera chez vous et dans un second temps autour de vous…

Quand vous verrez que vous vous sentirez mieux et que les personnes qui vous aiment en redemandent … vous serez sur le bon chemin… le vôtre !

Bonne journée avec vous !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Emplacement Chemin des Quelleries 45530 Sury-aux-Bois Téléphone 06 16 61 87 70 E-mail aucoeurdesjuments@gmail.com Heures Sur rendez-vous - Siret 85244048600011 - APE 7021Z - N° de déclaration d'activité d'organisme de formation : 24450373145
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close